UNION SPORTIVE DE RIGNY-SUR-ARROUX : site officiel du club de foot de RIGNY-SUR-ARROUX - footeo

Histoire et palmarès

Les premiers pas (1979-1983)

C’est le 7 juin 1979 que l’Union Sportive de Rigny a vu le jour, au terme d’une assemblée générale constitutive. Pourquoi « Union Sportive » ? Tout simplement parce que le premier club du village, fondé dans les années vingt, s’appelait ainsi.
Depuis quelques temps, les jeunes Rignyssois nourrissaient l’ambition d’avoir leur propre stade, leur propre équipe. D’ailleurs, bon nombre d’entre eux jouaient déjà au football dans les clubs des villages alentours. Alors, après avoir effectué les démarches nécessaires auprès de la Ligue de Bourgogne, une poignée de passionnés se lançaient dans l’aventure.

► Le 1er bureau
Président d’Honneur : Marcel Reverdy. Président actif : René Ducroux. Vice-président : Roger Batier. Secrétaire : Daniel Beurrier. Secrétaire-adjoint : Serge Sœur. Trésorier : Yves Desbonnet. Trésorier-adjoint : Bernard Daligand.


Le terrain ? Ce sera un pré, mis à disposition par M. Claude Villedey, au Marot.
Le vestiaire ? Une cabane en planches de sapins.
Les douches ? Un tuyau d’eau et un baquet.
Les conditions sont pour le moins précaires, mais l’enthousiasme vite affiché par les Vert et Noir dépassera ces difficultés. Et puis, le club peut s’appuyer sur l’entreprise locale de meubles, Reverdy, qui sponsorise tout : maillots, chaussettes, shorts, ballons, filets de but, etc… Le club engage une équipe senior en troisième division de district. Derrière, les juniors, les pupilles et les poussins pointent déjà le bout de leur nez. A peine créée, l’USR prépare déjà l’avenir. Une philosophie qui en fera bientôt sa marque de fabrique.


► La 1re équipe senior
Fernand Pommier, Guy Carrette, Patrick Chabanon, Eric Michel, Thierry et Jean-Louis Villedey, Marcel et Philippe Durand, Didier et René Degrange, Michel Guillaumin, Jacky Lauféron, André Duchassin, Roland Chalmin, Rémy Voyard, Michel Régnier, Michel Pernin, Alain Sœur, Michel Batier, Gilles Forêt, Marc Ducroux, Pascal Villedey.

Dès sa première saison, l’US Rigny démontre qu’elle n’a rien à envier aux meilleures formations du secteur. Le premier match de son histoire l’oppose, en coupe du Pays Minier, à Chalmoux, équipe de première division. Battus 3-1 sur leur terrain à l’aller, les Rignyssois ne parviennent à inverser complètement la tendance au retour, malgré une victoire 1-0. Emmenée par Fernand Pommier, entraîneur-joueur et capitaine, l’USR ne va pas tarder à jouer les premiers rôles dans son championnat. Et si Génelard (B) lui barrera la route de l’accession en 2e division, les chiffres attestent que ce n’est que partie remise. En 20 matches, Rigny marque 71 buts pour seulement 9 d’encaissés. Avec les 21 réalisations de Didier Degrange, l’équipe senior a trouvé son goaleador.

Fort de cette réussite, le club n’entend pas faire de vieux os dans ses installations d’un autre temps. La saison 79-80 est marquée par l’aménagement du terrain des Varennes. Les vestiai-res sont construits par les bénévoles, avec des blocs préfabriqués et récupérés. Le club achète quelques parpaings et du ciment pour compléter. La commune finance seulement la char-pente et la toiture. Enfin, le tissu associatif de la commune met également la main à la pâte : la main courante est offerte et posée par le comité des fêtes, présidé à l’époque par Alain Sœur…

La saison 80-81 se déroule donc sur le tout nouveau stade des Varennes. Autre nouveauté, l’engagement d’une réserve en 3e division. Mais c’est bien l’équipe fanion qui va faire parler d’elle. Cette fois, l’USR ne compte pas laisser passer sa chance. Elle réalise le grand chelem en remportant ses 20 matches de championnat. L’accession en 2e division est en poche.

L’exercice 81-82 est marqué par de nouveaux aménagements. Le terrain annexe voit le jour, les sanitaires sont installés aux vestiaires. Côté sportif, Fernand Pommier passe la main et c’est désormais Thierry Villedey qui dispose des rênes de l’équipe. Les Rignyssois échouent d’un souffle dans la course à la montée : ils sont devancés d’un point par Gueugnon (D). Chez les jeunes, l’USR s’essaie à une formule qui fera ses preuves par la suite : les cadets du club évoluent en entente avec Neuvy, tandis que les minimes s’associent à Perrecy-les-Forges. Enfin, la petite histoire retiendra que c’est en 1981 que l’US Rigny accueillera ses premières licenciées féminines : Véronique Ménager et Christèle Bonnot.

C’est donc seulement la saison suivante que le club accèdera à la première division de district. Un niveau qui lui ira comme un gant : l’USR établira sans doute un record de longévité à cet échelon, en s’y maintenant jusqu’en 2000.

La consécration (1999-2002)

En 1999-2000, l'USR entame sa 17e saison consécutive en 1re division. Certes, le club a échappé de justesse aux affres de la relégation en 1996, mais peu à peu, l'équipe fanion renaît à l'ambition. Une 3e place a déjà aiguisé les appétits. Educateur reconnu auprès des jeunes, Francis Devaux reprend en main les seniors aux côtés de Richard Faucherand pour échouer aux portes de la montée en mai 99.  Mais ce n'est que partie remise. La saison suivante, Eric Forêt et ses équipiers vont réaliser un parcours sans faute sur la phase retour (11 victoires). Dans un stade des Varennes plein à craquer, l'US Rigny l'emporte face aux Gachères (5-2) à l'issue d'un match entré dans la légende du club. Pour la première fois de leur histoire, les footballeurs rignyssois accèdent à la Promotion de District. La fête se prolongera tard dans la soirée, à l'hôtel de la Poste.

 

En 2000, l'USR est portée par l'euphorie de la montée. Au bout de quatre matches et une victoire de prestige sur Gueugnon C (3-1), Rigny pointe à la deuxième place. La suite du parcours est plus pénible, mais les points engrangés lors d'un départ canon seront précieux. L'équipe fanion termine à la septième place et rempile en promotion. Dans la foulée, le terrain annexe est doté d'un éclairage flambant neuf, en septembre 2001.
Confirmer est toujours plus difficile. L'USR va vite l'apprendre à ses dépens en vivant une saison galère. Les jeunes sont appelés en renfort sur les derniers matches de championnat, mais rien n'y fait. Le couperet tombe. Rigny rejoint la 1re division.
Après deux saisons passées au plus haut niveau du district, les Rignyssois ont la gueule de bois. A l'intersaison, les départs sont nombreux. Francis Devaux est contraint d'aligner une équipe juvénile, prometteuse mais qui a besoin de temps pour s'aguerrir. L'USR ne s'affirmera qu'en fin de parcours. Et le retard accumulé sur les non-relégables sera trop important pour s'en sortir. A l'USBG, Rigny s'incline 3-0 et descend encore d'un cran. Le club va devoir cotoyer un échelon qu'il n'a plus connu depuis 1983.

La reconquête (2003-2009)

Mais l'USR n'a pas le temps de gamberger. Durant l'été, les conditions d'un rebond ont été réunies. Un nouveau manager, Gérard Fèvre, arrive aux manettes après 20 années passées à Neuvy. L'opération remontée n'est qu'une formalité : Rigny ne concède que quatre nuls et deux défaites et totalise ainsi 74 points.
En 2004-2005, les Vert et Noir accomplissent un départ canon : à la trêve, l'USR déboule en tête de son groupe de 1re division. La suite sera moins glorieuse mais, déjà, l'idée d'un retour en promotion de district trotte dans les esprits. La saison suivante, Rigny accroche une belle seconde place, insuffisante toutefois pour accéder à l'étage au-dessus. Pour connaître à nouveau l'ivresse d'une montée, il faudra encore patienter une année. L'équipe de Gérard Fèvre fait la course en tête avant de perdre de précieux points en fin de parcours. A l'issue d'un final chaotique, l'USR s'assure tout de même de la 2e place après un succès face à Digoin Foot (B). Les scènes de liesse sont plus mesurées que sept ans auparavant, mais la récompense est la même. Rigny est de retour en Promotion de District.


La saison 2008/2009 sera celle de tous les contrastes. Avec, un arrière-goût de gâchis au regard du potentiel de l'équipe. Sur les matches retour, la machine s'enraye et un concours de circonstances assez incroyable relègue Rigny à la 10e place après la dernière journée. Les Verts sont relégués et privent du même coup la réserve d'une montée historique en première division. Toutefois, l'équipe B tiendra sa revanche en l'emportant dans une compétition que l'USR a toujours boudé jusqu'alors : la coupe. Vainqueur de Dun Sornin (2-0) en finale à Vendenesse, l'USR s'adjuge celle du Crédit Agricole.

Les compétitions à élimination directe deviennent subitement la spécialité des Verts. Dans la foulée, le club s'engage pour la première fois de son histoire en coupe de France. Et les résultats dépassent les plus folles espérances.  Quatre clubs de ligue tombent devant l'US  Rigny qui termine son parcours au 4e tour, à Jean-Laville contre Selongey (CFA 2). Devant 500 supporters, Cédric Boivin et ses équipiers caressent l'exploit, tiennent 50 minutes avant de s'incliner avec les honneurs (0-2). C'est le déclic.

Objectif Ligue !

Logiquement de retour en Promotion de district après un succès face à Marly (4-2), l'USR entame l'exercice 2009/2010 sur les chapeaux de roue. Unique rescapé de district au 3e tour de la coupe de Bourgogne, les joueurs de Gérard Fèvre se payent le luxe de faire douter la réserve du FC Gueugnon jusqu'à l'ultime seconde, avant de s'incliner (1-0). En championnat, Rigny fait la course en tête, prend le large et valide son billet pour la Promotion de Ligue à quatre journées de la fin en s'imposant à Digoin (3-2). Cerise sur le gâteau, l'USR réalise le doublé coupe-championnat grâce à un succès en finale sur Paray (B). 31 ans après sa création, le club s'apprête à entrer dans une nouvelle ère, plus passionnante, plus exigeante aussi...

Après des premiers pas hésitants, l'USR parvient à valider son maintien en Ligue à l'issue d'un bon nul à Dornes (1-1) et obtient une belle sixième place. Parallèlement, le vestiaire du stade des Varennes fait l'objet d'un important chantier d'extension nécessaire à son homologation pour le niveau régional. En 2011/2012, il faudra encore faire preuve de caractère pour prolonger l'aventure "PL". Après une série de 12 matches sans victoire, un sursaut d'orgueil permet une nouvelle fois d'arracher le maintien à deux journées de la fin. En 2014, le club rempile déjà pour une cinquième saison de rang à l'échelon régional. L'intersaison est marquée par le départ de plusieurs joueurs cadres, avec un retour en promotion de district. C'est le début d'une nouvelle ère...

Palmares

Champion de Promotion de District en 2010
Champion de 1re division en 2000 et en 2009
Champion de 2e division en 1983, en 2003 et en 2010
Champion de 3e division en 1981
Champion de 4e division en 1999

4e tour de la coupe de France en 2008
3e tour de la coupe de Bourgogne en 2009
Vainqueur de la supercoupe du Conseil général en 2010
Vainqueur de la coupe du Conseil général en 2010
Vainqueur de la coupe du Crédit Agricole en 2008
Finaliste de la coupe du Conseil général en 2009

Les dirigeants au fil des ans

Les présidents : René Ducroux (79-91), Dominique Crespo (91-93), Alain Soeur (93-08), Gérard Bonnot (08-).

Les entraîneurs : Fernand Pommier (79-81 puis 83-84), Thierry Villedey (81-82 puis 84-85), Gilles Forêt (82-83), Christian Bonnet (85-88), Gérard Bonnot (88-89 puis 96-97), Hubert Chalmin (94-96), David Jacob (96-97), Eric Forêt (96-97), Francis Colléoni (97-98), Francis Devaux (98-03), Gérard Fèvre (03-12), Raphaël Néron (12-15), Cédric Boivin (15-) 

Les secrétaires : Daniel Beurrier (79-81), Gérard Augoyard (81-03), Stéphane Jacob (03-08), Noémi Predan (08-14), Damien Granger (14-).

Les trésoriers : Yves Desbonnet (79-86), Bernard Daligand (86-92), Nathalie Ducroux (92-99), Eric Jacquot (99-03), Sandrine Jacob (03-06), Ludovic Soeur (06-08), Philippe Desroches (08-11), Amélie Dubrion (11-13), Jean-Philippe Loctin (13-). 

LE JOURNAL DES TRANSFERTS AU 10 SEPTEMBRE

Arrivées : Cédric  Boivin (entraîneur, FC Gueugnon), Guillaume Laval (gardien, Montcenis), Kévin Devaux (défenseur, Les Gachères), Emmanuel Martins (milieu, Les Gachères), Thibault Vanden Abeele (défenseur, Champdieu-Marcilly), Thomas Bouiller (défenseur, non-muté), Jérôme D'Almeida (attaquant, non-muté), Laurent Chargros (Thiel-sur-Acolin), Joanny Bonnet (attaquant, non-muté).

Départs : Pierre-Yves Muneret (Paray), Aziz Smaili (Digoin FCA), Grégory Moretti (Molinet), David Vieira (Varenne St Yan), Jordan Thomas (Les Gachères).
Arrêts à confirmer.

LE CALENDRIER 15/16

Le calendrier des trois équipes seniors est téléchargeable 
Cliquez sur ce lien !